Editorial janvier 2017

Editorial janvier 2017
9 janvier 2017 Emilie Grau
voeux 2017

Nihil publice sine auspiciis

Il n’y a pas d’acte officiel sans auspices

Cicéron, Sur la divination, 1, 3

 

 

Sous les auspices…

Et si nous portions nos regards et nos consciences,  vers les oiseaux…

Oui… les oiseaux…

Nous avons oublié mais les auspices… c’est une histoire d’oiseaux !

Auspice, contraction de deux mots latins avis et specere,

scruter avec attention les oiseaux, leurs vols, leurs cris, leurs nourritures

 

Ils voient notre monde d’en haut

Ils parcourent la planète pour séjourner en des lieux propices,

Ils dorment en équilibre dans l’ignorance de la terreur du vide…

Le vide qui pour eux est l’espace de leur liberté

Ils ne sèment ni ne cultivent…

Connaissent les secrets de l’harmonie des couleurs

Ils chantent

Leurs voix transpercent l’espace

Ils volent… et dansent dans le ciel

où les hommes voient la demeure des Dieux…

Notre père serait au ciel…

Et les anges auraient des ailes…

comme eux…

Ils connaîtraient les fluctuations du destin…

 

Venez contempler avec nous le vol des harmonies célestes

Dont le battement des ailes  crée le temps et le chant révèle les flux de la mémoire

 

Venez nous rejoindre observer les signes qui sculptent l’air du temps