Stage : Graduel d’Aliénor de Bretagne

Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet événement est passé

Stage : Graduel d’Aliénor de Bretagne

28 mai, 2015 - 31 mai, 2015

Le Graduel d’Aliénor de Bretagne : miroir de la culture musicale aquitaine en Angleterre

Ce répertoire exclusivement féminin s’adresse principalement à la gente féminine, cependant les hommes souhaitant le découvrir sont les bienvenus. Ils pourront, dans une certaine mesure, participer au concert de fin de stage.

Un témoignage important de la culture musicale des monastères féminins anglais et aquitains de la fin du XIIIe siècle

Aliénor incarne, par sa vie, la communauté culturelle qui alors unissait les hautes sphères de l’aristocratie anglaise et toute la partie ouest de la France d’aujourd’hui : l’Anjou, le Poitou et l’Aquitaine.

Ce manuscrit est somptueusement décoré d’enluminures dignes du rang royal et ducal de sa propriétaire. Plastiquement, il présente les caractéristiques annonciatrices de ce que seront au XIVe siècle les livres d’heures, luxueux support d’une dévotion personnelle où sont employés les talents des meilleurs artistes. Musicalement les trésors qu’il renferme le situent comme un témoin important de la vie musicale dans les couvents de moniales à la fin du XIIIe siècle.

Un répertoire unique

Le graduel d’Aliénor de Bretagne contient, en plus des pièces de la messe en chant grégorien, un répertoire propre. Ce sont des séquences, des proses, des lectures ainsi que trois pièces polyphoniques à deux voix : un credo et deux séquences. Parmi les lectures certaines glosent le texte latin avec des commentaires chantés en français. Les polyphonies sont singulières et font penser à certaines polyphonies orales dont le style était très différent de celui des polyphonies élaborées à partir de l’écriture.

L’écriture musicale employée exploite toutes les possibilités offertes par la nouvelle notation carrée, alors récemment mise au point par les théoriciens. Maints détails qui semblaient insignifiants à première vue, apparaissent comme le symbole de toute une ornementation dont l’exécution est essentielle pour faire revivre le style de cette musique. Ce manuscrit révèle un aspect essentiel de la pratique du chant liturgique au début du XIVe siècle et témoigne de l’originalité de la culture musicale qui se développa au temps où le roi d’Angleterre était duc d’Aquitaine.

Détails

Début :
28 mai, 2015
Fin :
31 mai, 2015
Catégories d’Évènement:
,
Étiquettes Évènement :

Organisateur

Association Organum
Téléphone :
+33 (0)5 63 05 08 02

Autres

Intervenant
Marcel Pérès

Lieu

Vitré
Vitré, 35 France + Google Map