Antiphonaire des Invalides

Antiphonaire des Invalides

18.00 

18.00 

Répertoire : Vêpres de Saint-louis (Antiphonaire des Invalides 1682)

Cet enregistrement reconstitue l’intégralité des Vêpres pour la fête de Saint Louis en plain chant et en faux-bourdon parisiens de l’époque. Comme il était de tradition pour les grandes solennités, l’orgue dialogue avec le chœur pour l’hymne et le Magnificat avec des versets improvisés par Marcel Pérès sur l’orgue du Prytanée militaire de La Flèche, l’un des rares instruments du XVIIe siècle conservé en France.

Écoutez un extrait

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin.

En stock

Pour ceux qui veulent en savoir un peu plus :

L’antiphonaire des Invalides est un grand livre de lutrin très richement décoré, il fut achevé en 1682 sur ordre de Louis XIV afin que la liturgie soit célébrée, en ce sanctuaire de Invalides nouvellement construit, avec la plus grande dignité. Le livre contient à la fois les chants pour la messe, les vêpres et les matines des grandes fêtes de l’année liturgique : Noël, l’Épiphanie, Pâques, l’Ascension, la Pentecôte et, naturellement, la fête patronale de ce lieu dédié à Saint Louis, célébrée le 25 août.

Alors que les chants des autres solennités reprennent tous la version médiévale du plain-chant grégorien, pour l’office de Saint Louis fut composé un office propre dans le style du plain-chant néo-gallican alors en pleine efflorescence.

Cet enregistrement reconstitue l’intégralité des Vêpres pour la fête de Saint Louis en plain chant et en faux-bourdon parisiens de l’époque. Comme il était de tradition pour les grandes solennités, l’orgue dialogue avec le chœur pour l’hymne et le Magnificat avec des versets improvisés par Marcel Pérès sur l’orgue du Prytanée militaire de La Flèche, l’un des rares instruments du XVIIe siècle conservé en France.

Dans ce contexte, la fonction de l’orgue consiste à révéler les harmoniques spirituelles que le texte, qui aurait dû être chanté, renferme en lui. Les voix se taisent, mais intérieurement chacun savoure les réalités dont les mots ne sont que le signe. Au-delà de la méditation puis de la contemplation, l’orgue – l’outil – devient ainsi le vecteur de l’incantation rituelle.

Elle a péri cette sainte, cette noble église gallicane!

Elle a péri, et nous en serions inconsolables

si le Seigneur ne nous avait laissé un germe.

Joseph de Maistre

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Antiphonaire des Invalides”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

UGS : AMB9982 Catégorie : Étiquettes : ,