Johannes Ockeghem : Requiem

Description

Le requiem inachevé du « prince des musiciens »

Johannes Ockeghem naquit dans la région de Mons vers 1420 et mourut le 6 février 1497. On l’appelait  « le prince des musiciens », il servit successivement trois rois de France, Charles VII, Louis XI, et Charles VIII. Ses contemporains rendirent hommage à la beauté de sa voix, à ses compositions exceptionnelles, mais aussi à sa gentillesse, son honnêteté, sa générosité et sa piété.

Curieusement, son Requiem est inachevé. Il s’arrête, tout comme celui de Mozart à l’offertoire, manquent les trois derniers chants. Le manuscrit qui nous le transmet est un livre de collection extrêmement soigné et richement enluminé. Il ne peut s’agir d’un oubli du scribe. Ce requiem semble vraiment inachevé. Pourquoi ? Nous ne le saurons probablement jamais. Peut-être que, comme Mozart, la mort l’a emporté avant qu’il ne l’achève. En tout cas cet offertoire représente le sommet de ce que les hommes du XVe siècle ont accompli, peut être même le sommet de la musique occidentale.

Par respect envers ce grand homme et comme après ce chant plus grand chose ne peut être proféré, nous concluons cette audition par le chant du Libera me. Ultime hommage que la liturgie catholique rend aux défunts pendant le rite de l’encensement du corps avant la mise en terre.

  • Période : XIVe
  • Nombre de chanteurs : 6 à 7

 

Écoutez un extrait

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin.