Les Diagonales d'Automne

Du 24 octobre au 11 novembre 2023

Les Diagonales concrétisent, au printemps, à l’été et à l’automne, cet autre type de rencontres musicales où chacun peut vivre à son niveau un expérience personnelle au contact de nouveaux horizons qui transforment radicalement l’idée même de festival.

Diagonales d’Automne 2023 – Du 24 octobre au 11 novembre 2023

3 stages de chant : 

  • De clarté en clartés : Hymnes byzantines de la Nativité et chants traditionnels de Noël par Frédéric Tavernier  – Du 24 au 28 octobre 2023

Durant ce stage, nous allons chanter une sélection d’hymnes byzantines de la Nativité du Christ et des chants traditionnels grecs de Noël de différentes régions de la Grèce (les Kalenda). L’occasion de découvrir l’admirable poésie mystique de ces hymnes et de ces chants révélée par la joie lumineuse de la musique byzantine.

Ce stage est ouvert à tous et l’enseignement oral y joue un rôle essentiel. Il permet d’entendre et d’assimiler les intervalles musicaux propres à chaque mode, d’entendre la rythmique musicale et la prosodie des textes poétiques.
Toutefois, des partitions en notation occidentale et une transcription phonétique des textes, ainsi que leurs traductions, permettent à ceux qui ne lisent pas le grec ou l’écriture musicale byzantine de pourvoir suivre avec facilité l’apprentissage des chants.


  • La face cachée du chant corse dirigé par Jean-Etienne Langianni – Du 24 au 28 octobre 2023

Manuscrits franciscains des XVIIe  et XVIIIesiècles

Depuis une trentaine d’années, le chant corse est essentiellement connu pour ses traditions polyphoniques. Pourtant ces traditions ne représentent qu’une partie des pratiques musicales en usage dans les siècles passés. D’autres manières de chanter en polyphonie existaient, et surtout, la Corse fut le creuset d’une grande tradition de chant monodique qui survécu jusqu’à la fin du XIXesiècle. La session que nous proposons ici montrera la diversité des styles qui ont traversé l’Île depuis le XVsiècle au travers de témoignages musicaux transmis par quelques manuscrits corses.
Les monodies du couvent de Marcasso nous plongent dans l’univers mélodique de la fin du XVsiècle, tandis que les faux-bourdons du couvent d’Alzipratto scintillent de tous les enchaînements harmoniques qui constituèrent les fondements musicaux de la Renaissance. Avec les manuscrits du Niolu, c’est le baroque rustique qui revit, tandis que le manuscrit polyphonique de Nonza – le plus ancien de Corse – nous projette dans l’univers du baroque rococo qui, dans certaines sphères franciscaines au milieu du  XVIIIsiècle, constitua un modèle.
Ces musiques montrent la persistance de formes musicales archaïques dans certains milieux religieux. Ces chants avaient disparu de la tradition orale. Ils ont pu être ressuscités en confrontant les manuscrits aux traditions vocales encore vivantes.

Concert de fin de stage Chant byzantin et chant corse  – Le Samedi 28 octobre 2023 à 20h30 – Abbatiale de Moissac


  • Les traditions monodiques et polyphoniques d’Aquitaine – Offices de Saint Foy de Conques et les 72 versets à Saint Martial d’Adémar de Chabannes par Marcel Pérès

L’Aquitaine fut l’un des centres artistiques les plus féconds des 11ème et 12ème siècles. Point de rencontre privilégié à cause de sa position sur les chemins vers
St. Jacques de Compostelle, on y cultiva la composition monodique et polyphonique ainsi que l’art de la poésie liturgique qui constitue l’un des sommets de la poésie latine médiévale. Au cours de cette session, seront étudiées des œuvres issues de deux grands centres monastiques de l’époque, Saint Martial de Limoges et Conques, ainsi que l’œuvre monumentale de Adhémar de Chabannes, les 72 versets de Saint Martial. Composée il y a mille ans, cette œuvre a attendu jusqu’à maintenant pour être chantée. Il s’agit d’une immense fresque dédiée à Saint Martial composée sur un mode épique comme l’étaient les tragédies antiques.
Trois chœurs y dialoguent dans une forme polyphonique à deux voix. Il s’agit de la source la plus complète de ce que furent les polyphonies du 10ème siècle, issues des traditions carolingiennes que Adhémar de Chabannes situait dans la filiation directe de l’art polyphonique en usage à Rome au 8ème siècle.
Ces musiques sont transmises au travers d’une notation musicale spécifique appelée notation aquitaine, dont nous explorerons les subtilités. Au travers de ces
chants se révèle un univers sonore et spirituel, développé à la fin du premier millénaire laissant la trace de son énergie dans l’architecture romane, énergie qui
attend depuis maintenant plus de huit siècles de revenir illuminer le rivage du temps.

Concert de fin de stage  – Le Samedi 11 novembre 2023 à 20h30 – Abbatiale de Moissac


 

Inscription aux stages au 05 63 95 02 91 ou 06 74 45 23 60 ou par mail ensembleorganum@yahoo.fr 

Oct 24

Stage La face cachée du chant corse – Moissac – Jean Etienne Langianni

24 October @ 9:30 am - 28 October @ 9:30 pm
Moissac
France
Oct 24

Stage Hymnes byzantines de la Nativité – Moissac – Frédéric Tavernier

24 October @ 9:30 am - 28 October @ 9:30 pm
Moissac
France